Partager

Rénovation, les ménages ne sont pas seuls

L’Etat propose des aides à la rénovation pour rénover son bien et le rendre moins énergivore. Elles peuvent se présenter sous formes d’aides financières, de prêts aidés mais aussi d’autres “coups de pouce” prévues par l’Etat.

 

Aides financières

Il existe 4 aides financières portées par l’Etat. Chacune a ses propres conditions, et ne s’adresse pas forcément aux mêmes populations de propriétaires. La nature des rénovations énergétiques varie aussi selon l’aide, des travaux d’insonorisation d’un logement proche d’un aéroport, aux aménagements pour prévenir la perte d’autonomie en passant par une aide spécialisée pour les logements anciens.

Les voici :

Si ces aides ne suffisent pas, il existe la possibilité de contracter des prêts aidés.

 

Prêts aidés

Deux solutions de financement sont proposées et aidées par l’Etat. Leurs conditions d’éligibilités se basent sur les ressources des demandants, l’ancienneté du bâtiment, le type de travaux, etc…

Les voici :

  • Prêt de la CAF : maximum 80% du montant des dépenses pour un total de 1 067,14€ ;
  • Eco-PTZ : maximum 30 000€.

L’Etat prévoit aussi d’autres “encouragements” pour rénover son logement.

 

Les autres “coups de pouce”

Ces autres aides dont peuvent bénéficier les propriétaires souhaitant rénover leur logement sont sous forme de “crédit d’impôt” ou de prime spéciale.

 

 

En définitive, l’Etat offre de nombreuses solutions pour diminuer la facture totale de la rénovation énergétique de son logement. A cela s’ajoute de nombreuses subventions et primes accordées par les collectivités territoriales. Encore un fois, elles sont soumises à conditions et ciblent certains types de projets. La rénovation des biens d’exceptions et les biens classés ont eux aussi droits à un soutien spécial.