Renégociation des crédits immobiliers : de nouvelles économies pour les emprunteurs

Alors que la baisse historique des taux des prêts immobiliers se prolonge, de plus en plus d’emprunteurs demandent à renégocier leur crédit. L’objectif affiché : bénéficier d’un meilleur taux, faire baisser les mensualités et ainsi diminuer le coût global des emprunts.

Un regain des demandes de renégociation

Selon l’observatoire du financement Crédit Logement/CSA, la moyenne brute des taux d’intérêt (hors assurance et coût des garanties) descend à 1,17% en août 2019, un niveau jamais observé par le passé.

Les Français profitent de cette nouvelle conjoncture pour renégocier un meilleur taux pour leur crédit souscrit il y a plusieurs années. Depuis le mois de juin 2019, en effet, on assiste à une nouvel engouement pour la méthode : « Près 25 % de nos dossiers sont dédiés à la renégociation alors qu’en début d’année, nous tablions sur 12 % », selon Ulrich Maurel, porte-parole d’Empruntis, pour mieuxvivre-votreargent.fr. Les emprunteurs font ainsi appel aux courtiers immobiliers pour obtenir les meilleures conditions de financement auprès de leur banque, ou d’un établissement concurrent et le nombre de dossier devrait aller en augmentant.

De réelles économies sur les crédits concernés

La renégociation des taux de crédits concerne surtout les prêts accordés avant 2016, lorsque les taux étaient alors souvent supérieurs à 2,50 %. Globalement, plus les emprunts sont anciens et les mensualités importantes, plus les économies seront élevées sur leur remboursement. Une occasion sans précédent de réduire à la fois coût et temporalité pour les emprunteurs !