Partager

L’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI)

L’IFI a remplacé l’ISF (l’Impôt de Solidarité sur la Fortune) le 1er janvier 2018 car le gouvernement souhaitait stimuler l’activité en encourageant les investissements dans l’économie réelle, au détriment des valeurs immobilières. Voici les grandes lignes de cet impôt.

 

Qu’est-ce que l’IFI ?

L’IFI soumet tout particulier ayant un patrimoine immobilier d’une valeur nette supérieur à 1,3 million d’euros. Ce dernier comprend tous les biens et droits immobiliers détenus directement et indirectement au 1er janvier. Certains biens, à l’instar de la résidence principale, bénéficient d’exonérations partielles ou totales.

 

Seuil de déclenchement

L’IFI, tout comme son prédécesseur, se déclenche à 1,3 million d’euros de patrimoine immobilier. Cela n’est qu’à partir de cette valeur nette de patrimoine que l’assujetti devra payer l’impôt selon le barème en vigueur, ci-dessous.

 

Que prend en compte l’IFI ?

L’Impôt sur la Fortune Immobilière prend notamment en compte les biens suivants :

  • les immeubles bâtis (à usage personnel ou mis en location) : maisons, appartements et leurs dépendances (garage, parking, cave..),
  • les bâtiments classés monument historique,
  • les immeubles en cours de construction au 1er janvier 2018,
  • les immeubles non bâtis (terrains à bâtir, terres agricoles),
  • les immeubles ou fractions d’immeubles représentés par des parts de sociétés immobilières de copropriété.

La résidence principale, quant à elle, a droit à un abattement de 30% sur sa valeur au 1er janvier 2018.

Il existe donc des biens où une exonération partielle ou totale est prévue, sous conditions :

  • les immeubles utilisés pour votre activité professionnelle,
  • les bois et forêts sous engagement d’exploitation ou à usage professionnel,
  • les biens ruraux loués à long terme ou à usage professionnel (terrains agricoles, bâtiments et matériels d’exploitation),
  • les logements loués meublés sous le régime fiscal du loueur en meublé professionnel.

 

Barème

L’IFI est calculé sur la valeur de votre patrimoine net taxable en appliquant le barème suivant :

Source : Service-Public.fr