Partager

Le marché de l’immobilier ancien en 2018

Ce jeudi 13 décembre, le Conseil Supérieur du Notariat a publié son bilan annuel du marché de l’immobilier. En substance, le volume de transactions immobilières reste à un niveau élevé et les prix continuent d’augmenter.

 

Un volume de ventes supérieurs à 2017

www.notaires.fr

Globalement, à fin septembre 2018, le volume de ventes dans l’ancien est supérieur à celui de 2017 un an auparavant. Cette différence est de 0,8% (956 000 contre 948 000).

Cependant, il est nécessaire de faire une différence entre les volumes de ventes en Île-de-France et en Province. En effet, c’est la Province qui tire vers le haut la progression globale avec +1,5% contre une baisse de 1,9% dans le Bassin parisien.

Cette disparité ne se retrouve pas dans la hausse des prix dans l’ancien : tout le territoire est touché.

 

Une progression des prix en Île-de-France comme en Province

Cela n’est pas une surprise, le prix des biens immobiliers anciens ont globalement encore augmenté en 2018. Les appartements sont les stars de ces évolutions, mais les maisons ne sont pas oubliées.

www.notaires.fr

En l’espace d’une année, les appartements anciens ont vu leurs prix augmenter de 3,4%. La progression est plus franche en Île-de-France, 4,2%, mais la Province n’est pas en reste non plus avec +2,6%.

La Province passe cependant devant en matière d’augmentation de prix lorsque l’on parle de maisons anciennes.

www.notaires.fr

Contrairement à l’évolution des prix des appartements dans l’ancien, la Province est en pole position et devance l’Île-de-France de 0,7 point à +2,7%. En moyenne, les prix ont augmenté en France métropolitaine de 2,6%.

 

Les prix continuent d’augmenter. La solution pour faire baisser la facture lors de l’achat d’un bien immobilier est d’être épaulé par un expert dans le domaine. Les courtiers de nos marques sont là pour vous accompagner dans votre quête.

 

Téléchargez le dossier de presse ici : DP Conférence 2018