Fin du Prêt à Taux Zéro (PTZ) : c’est le moment de finaliser vos acquisitions

Dans une interview accordée au site d’information spécialisé Batiactu, Ulrich MAUREL, Président du Directoire de Compagnie Européenne de Crédit est revenu sur la suppression du dispositif d’aide pour les primo-accédants ainsi que l’intérêt de finaliser rapidement ses projets.

 

Un dispositif vieux de 25 ans

Le prêt à taux zéro (PTZ) a été instauré en 1995 en remplacement du PAP (prêt à l’accession à la propriété), dans le but d’aider les ménages à revenus modestes et intermédiaires dans l’accession à la propriété. Ce dispositif, destiné aux primo-accédants pour l’achat de leur résidence principale, est une aide de l’État accordée sous condition de ressources. Il ne peut financer qu’une partie de l’opération immobilière, venant ainsi en appui d’une autre source de financement (prêt bancaire, apport personnel, prêt d’accession sociale…etc.).

Le Projet de Loi de Finances pour 2020 vient de confirmer sa suppression pour le logement neuf en zones B2 et C à compter du 1er janvier 2020.

 

Le moment de finaliser vos acquisitions

Selon Ulrich MAUREL, Président du Directoire de Compagnie Européenne : « Les banques n’accepteront plus de dossiers avec PTZ à partir de mi-octobre, ou mi-novembre pour les plus tardives. D’où l’intérêt de concrétiser rapidement son projet ». Le porte-parole des quatre marques du groupe ajoutait plus tôt cette semaine que « les banques cherchent la cerise sur le gâteau de l’exercice de l’année. La plus-value du courtier sera d’obtenir pour son client le meilleur financement dans les délais les plus courts ».

 

La conjoncture de chute historique des taux persistante

Dans cette même interview pour Batiactu, Ulrich MAUREL précise également que la tendance est toujours à la baisse pour les taux de crédits immobiliers qui ont continué à historiquement chuter cet été. En moyenne, il note un repli de -5 à -10 centimes en octobre sur toutes les durées de crédit, par rapport à septembre, bien que quelques variations s’observent pour les taux minimums. En effet, concernant les prêts de 15 et 20 ans, les intérêts sont en hausse de respectivement +5 et +8 centimes. « Rien de dramatique, les emprunteurs peuvent toujours compter sur un emprunt sur 20 ans dès 0,66 % ».

Source : https://www.batiactu.com/edito/fin-ptz-approche-taux-credits-immobiliers-s-effondrent-57684.php